Génocide contre les Azerbaïdjanais

Les faux arguments du soi disant génocide arménien

georges_malevilleRappelons qu’en 1920, Andonian, arménien exilé et jusqu’alors parfaitement inconnu, fit paraître en anglais et en français une série de « documents » constituant, selon lui, la copie de télégrammes chiffrés adressés en 1915 et au début de 1916 par Talaat Pacha au préfet d’Alep, concernant les mesures d’extermination à prendre contre les Arméniens. Ces photographies, publiées curieusement à point nommé, juste au moment de la signature du traité de Sèvres furent produites en 1921 en Allemagne au procès de Tehlirian, l’assassin de Talaat Pacha. Le tribunal les écarta d’ailleurs des débats.

Azerbaïdjan: 26 ans se sont écoulés de la tragédie d’Aghdaban

17

Dans la nuit du 7 au 8 avril 1992, le village d’Aghdaban de la région de Kalbadjar a été complètement brulé et rasé par les soldats arméniens. 779 habitants du village ont soumis à des tortures inhumaines, 67 personnes ont été tuées, 8 personnes âgées, 2 enfants et 7 femmes ont été brûlées vifs.

27 ans se sont écoulés depuis le génocide de Khodjaly, une terrible tragédie du XX siècle

Dirigé contre le peuple azerbaïdjanais, le génocide de Khodjaly est, 

dans son ensemble, un acte de sauvagerie dans l’histoire

de l’humanité par sa cruauté inimaginable et ses méthodes

de punition inhumaines. Ce génocide constitue à la fois

un crime historique contre toute l’humanité.

 

Heydar Aliyev, 

leader national du peuple azerbaïdjanais