Le Karabagh avait fait partie intégrante de l’Albanie de Caucase – ancien Etat azerbaïdjanais, composée des Turcs et des tribus caucasiennes.

 

Certains pays tirent leur nom de celui des peuples qui y sont installés, d’autres le doivent à leur situation géographique ou à leur statut administratif. Dans ce dernier cas, il arrive que le nom de leurs peuples soit oublié et dès lors on les connaît sous une appellation dérivée de celle du pays.

Les héros nationaux ont une place importante dans la construction d’une Histoire et d’une conscience nationales. Ces héros portent en eux les caractéristiques du collectif auquel ils appartiennent. Dans le Mouvement d’indépendance arménien, quelques noms symboliques ont été mis au premier plan en tant que héros. Parmi eux l’un des plus connus est Andranik Ozanian.

andronikin getirdiyi ermeniler

Dans le sillage du premier conflit ethnique arméno – azerbaïdjanais du début du XXe siècle et du nettoyage ethnique conduit par les nationalistes arméniens, une partie considérable de la population azerbaïdjanaise a été expulsée de ce qui est aujourd’hui le territoire actuel de l’Arménie.

« La prolongation du conflit du Haut-Karabagh ne promet rien de bon pour aucun pays de la région, notamment pour l’Arménie », a déclaré Xavier Richet, professeur à l’Université Sorbonne-Nouvelle, dans une interview accordée à l’AZERTAC.

Conformément au mandat du représentant personnel du Président en exercice de l’OSCE, un nouveau suivi est prévu jeudi 6 février sur la ligne de contact des armées azerbaïdjanaise et arménienne dans le territoire de la région de Terter, rapporte dans un communiqué le ministère de la Défense.