Les déportations des Azerbaïdjanais

qac-14612302321505643895_1000x669-kicik

En Azerbaïdjan, les gens savent très bien ce que signifie la vie des réfugiés

qac-14612302321505643895_1000x669

Étant intervenue lors de la discussion de trois projets de résolution concernant la situation des migrants syriens et leurs problèmes à l’APCE, Ganira Pachayeva, membre de la délégation azerbaïdjanaise, a insisté sur la nécessité de lutter sérieusement contre les raisons qui poussent les gens à devenir migrants et réfugiés. Elle a noté que si on ne lutte pas contre les raisons du déplacement des gens, le nombre des réfugiés augmenterait. «Un million d’Azerbaïdjanais sont devenus réfugiés et personnes déplacées suite à l’occupation des 20% du territoire de notre pays par l’Arménie. En Azerbaïdjan, les gens savent très bien ce que signifie la vie des réfugiés, des personnes déplacées», a-t-elle estimé.

andronikin-getirdiyi-ermeniler193-140

Des populations arméniennes, guidées par Andranik, se sont substituées à la population d’origine, de religion musulmane et expulsée des arrondissements d’Irevan et de Dereleyez

andronikin getirdiyi ermeniler

Dans le sillage du premier conflit ethnique arméno – azerbaïdjanais du début du XXe siècle et du nettoyage ethnique conduit par les nationalistes arméniens, une partie considérable de la population azerbaïdjanaise a été expulsée de ce qui est aujourd’hui le territoire actuel de l’Arménie.