Les nouvelles

3 801 citoyens azerbaïdjanais considérés comme disparus suite au conflit du Haut-Karabakh

mkkk

Il a été déterminé que plus de 6 000 citoyens azerbaïdjanais ont été portés disparus, capturés et pris en otage au cours du conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh, a déclaré vendredi Eldar Samadov, chef adjoint du groupe de travail de la Commission d’Etat en charge des prisonniers de guerre, des personnes portées disparues et des otages.

Le rapport de l’Haut-commisaire français concernant les massacres des Azerbaidjanais

azerbaijan armenian war

Il s’agit du rapport de l’haut-commissaire Français au Caucase (l’ambassadeur), Damien de Martel dont le siège était à Tbilissi à cette époque. Il l’a transmis par un télégramme au Ministre des Affaires Etrangères de France. Dans ce rapport qui est actuellement préservé dans les archives du Ministre, l’Haut-commissaire démontre que 4000 civils azerbaïdjanais, y compris les enfants et les femmes, qui habitaient autour d’Erevan, la capitale de l’Arménie, ont subi des massacrés par les armées arméniennes en juin 1920.

L’Assemblée générale de l’Etat du New Jersey adopte une résolution sur la journée commémorative des victimes du génocide des Azerbaïdjanais

new jersey

L’Assemblée générale de l’Etat du New Jersey des Etats-Unis, a adopté une résolution reconnaissant le 31 mars 2015 comme la Journée commémorative des victimes du génocide des Azerbaïdjanais. Soumise par Sheila Oliver, membre du parlement de l’Etat du New Jersey, la résolution a été signée par Vincent Prieto, président de l’Assemblée. Dans la résolution, il est stipulé que les événements du 31 mars 1918 étaient les crimes sanglants les plus condamnés dans l’histoire du monde.